Après un mois de janvier épique, avec un Bitcoin vers son record de 2013, la montée avait été stoppée net après l’annonce du gouvernement chinois de mettre son nez dans les plateformes d’échanges chinoises.

La Chine représente en effet une place importante dans l’univers Bitcoin, la plupart des fermes de minage Bitcoin s’y trouve, avec une énergie électrique peu chère et la proximité des fondeurs des puces utilisées dans ces fermes; et les plateformes d’échanges chinoises sont parmi les plus importantes en terme de volume.

bitcoin accepted hereUne plateforme d’échanges est un lieu où s’échangent aussi bien des monnaies réelles (dollars, yuan,…) que des crypto-monnaies virtuelles (bitcoin, litecoin,…) avec des cours comme à de vraies bourses d’échanges. L’attrait de ces plateformes était surtout dû au fait que ces échanges étaient sans frais, alors qu’ailleurs dans le monde, ces sites prennent de petites commissions lors des échanges.
Sans frais, cela signifiait que vous pouviez facilement déplacer plusieurs fois de suite entre vos différents comptes des sommes parfois importantes. On imagine facilement les possibilités de brouiller les pistes par ces mécanismes, favorisant des blanchiments ou évasions fiscales devant des autorités bernées. Ajoutez à cela des marchés non régulés, parce que très virtuels, et vous aviez tous les ingrédients de possibles malversations sur ces plateformes.

L’annonce d’enquêtes par le gouvernement a évidemment provoqué une belle secousse sur tous les cours des crypto-monnaies, dont le héros principal: le Bitcoin. Et c’est ainsi que le Bitcoin au sommet de sa cotation à $1 100, s’est retrouvé en quelques jours vers les $790.

Entre temps, pour tenter de calmer les ardeurs du gouvernement chinois, les plateformes d’échanges ont mis fin à l’absence de frais des échanges. Du coup, les volumes d’échanges ont très largement diminués, révélant au monde entier la véritable importance de ces sites: de la première place en terme de volume, elles sont reléguées en troisième ou quatrième place.

Après ces épisodes mouvementés, les analystes n’imaginaient pas revoir le Bitcoin flirter avec les $1 000 avant longtemps, certains évoqués vers la fin 2017, d’autres bien plus loin encore.

Oui mais voilà, après 8 ans, cette monnaie virtuelle a pris de la maturité, chaque jour qui passe elle renforce sa position de valeur refuge au même titre que l’or dans un monde (monétaire) de plus en plus incertain. Sa technologie s’améliore continuellement, sans même d’autorité centrale, et les pays les plus fragiles participent à son succès. Ainsi en Inde, au Venezuela, en Argentine, les volumes d’achats de Bitcoin explosent. Au Japon, le Bitcoin deviendra monnaie courante dans quelques semaines.

Ainsi, le Bitcoin retrouve les sommets, la barre des $1 000 est de nouveau franchie depuis quelques jours et démontre que cette année devrait être marquée par une hausse significative, dépassant allègrement son record de 2013.

Courbe du cours du Bitcoin
Cours du Bitcoin en ce début février 2017 sur la plateforme Kraken.com

Si le grand public ne connait que la mauvaise réputation de cette monnaie, sa technologie est pourtant en train de séduire tous les acteurs économiques de la planète. Le concept fondamental du Bitcoin, à savoir la Blockchain, est sur les lèvres de très nombreuses banques qui veulent s’en inspirer pour des initiatives privées (à l’encontre de l’essence même du Bitcoin: la décentralisation ouverte).

Nul doute que cette monnaie n’a pas fini de faire parler d’elle.

  • vic

    apparemment ça n’est pas pour cette fois-ci non? ça semble avoir touché les 1000 et chuté immédiatement. ça peut remonter?

  • fabien

    En janvier l’an dernier, on était à 240€, cette année 1000, je reste très confiant lol