Ethereum to the Moon

Quelle fin de semaine mouvementée dans l’univers des cryptomonnaies. Après le refus du Bitcoin ETF par la SEC, les cours des différentes monnaies virtuelles ont été bien chahutées pendant ce week-end, en positif comme en négatif. L’Ethereum fait parti des monnaies en hausse, dépassant même son plus haut historique à plus de $26 et une capitalisation à plus de $2 milliards 300 millions.

Après ce refus par la SEC, le bitcoin a naturellement chuté, les déçus du refus reprenant leurs billes et entrainant dans ce mouvement les sceptiques ou les pessimistes sur l’avenir du bitcoin. Malgré tout, le cours s’est vite inversé après une belle chute de $350, et alors qu’habituellement 2 à 3 mouvements de baisses s’enchainent dans ces moments là, le bitcoin a repris très vite des couleurs et avoisinent maintenant les $1200. Preuve il en est que la confiance est là et que la crypto-sphère n’a jamais tellement cru à cet ETF. L’acceptation par la SEC aurait eu d’autres bien plus grandes conséquences.

Envolée ETH sur Kraken

Quand le Bitcoin chute, on observe de plus en plus souvent un transfert vers l’Ethereum, comme s’il s’agissait d’une valeur refuge avant le retour du soleil sur la monnaie reine. Ce mouvement a pu être observé là encore sur cet épisode mais il a été amplifié par une autre annonce d’importance cette semaine dernière: la création de l’Alliance Enterprise Ethereum, le consortium de Microsoft pour contrer IBM et son Hyperledger.

Ce regroupement autour d’Ethereum de grands noms dans le domaine des banques et de la technologie assure une pérennité à ce projet quoiqu’en disent ses détracteurs. Et dans le domaine de la cryptomonnaie, la pérennité vaut de l’or. Après cette annonce puis le refus de la SEC, le cours s’envole depuis que les investisseurs sont « rassurés » que le Bitcoin ne prendra pas toute la couverture puisque la Bourse américaine lui a (temporairement) fermé les portes.

Il reste pourtant encore bien du chemin à faire pour Ethereum avec notamment la mise en place du PoS (Proof of Stake), la preuve d’enjeu, l’alternative au PoW (Proof of Work), cette preuve de travail étant beaucoup trop consommatrice d’énergie. Ce PoS devrait déjà être mis en place si le planning initial avait été respecté, c’est dire le retard accumulé. Cette mise en place est attendue cette année.

Puis il y aura l’amélioration du réseau pour augmenter le nombre de transactions à traiter. Pour cela, le Bitcoin a son Segwit (Segregated Witness), l’Ethereum aura sa fragmentation avec le sharding.

Nul doute qu’à l’implémentation de ces technologies, le cours de l’Ether augmentera, effaçant petit à petit les péripéties Dao et autres forks. Mais d’autres événements pourraient tout aussi bien stopper cette progression, ce sont ces incertitudes qui rendent le monde des cryptomonnaies si passionnant à suivre.

  • ethernel

    oh pu###, l’article date de ce matin et il est déjà à 30$ mais ça va s’arrêter où??! incroyable cette montée et y a pas que l’ETH !

  • sergio

    faut il y voir une sacré perte de confiance dans le bitcoin ? l’investissement de microsoft dans une techno c’est pas rien !